Magazine Être

Emploi, handicap et prévention

Dossier : L'interim, une solution pas si temporaire

Numéro 156, mars 2019


Il permet au travailleur de multiplier les expériences, de revenir sur le marché de l’emploi après une rupture de parcours, de monter en compétence, d’élargir son réseau ; à l’entreprise, de tester progressivement le recrutement de personnes handicapées. Pour toutes ces raisons, le travail intérimaire est une voie intéressante pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Si leur nombre, parmi les travailleurs intérimaires, est encore faible, le potentiel est important. En 2019, ce mode de travail est d’ailleurs encouragé par le gouvernement. La loi “Avenir pro”, élaborée par le ministère du Travail et votée fin 2018, a en effet autorisé deux dispositifs expérimentaux : l’introduction d’un nouveau recours à l’intérim lié à la situation de handicap du candidat et la mise en place d’entreprises adaptées de travail temporaire (EATT). Plus encore, les agences d’intérim elles-mêmes, via leur organisation professionnelle Prism’emploi, s’engagent avec l’État à développer la délégation de travailleurs handicapés, encourageant dès lors des politiques déjà menées par les majors du secteur.

Dossier coordonné par Alexandra Luthereau


Loi Pénicaud : faciliter l'intérim des personnes handicapées

Le travail temporaire est-il pour les personnes handicapées un moyen d’accéder à l’emploi durable ? C’est en tout cas le pari qu’a pris le gouvernement en introduisant, dans la loi Avenir pro de Muriel Pénicaud, des mesures favorisant leur insertion professionnelle via l’intérim.

Alexandra Luthereau

L'intérim soutenu par l'État

Un accord-cadre signé entre l’État et l’organisation Prism’emploi vise à développer le recours à l’intérim des salariés en situation de handicap. Une évaluation est attendue en juin 2021.

Laetitia Delhon

Isabelle Eynaud-Chevalier, déléguée générale de Prism'emploi : « Constituer un vivier »

Laetitia Delhon

Les majors de l'intérim s'engagent

En matière d’emploi de personnes handicapées, les principaux groupes de l’intérim mènent des politiques sur deux fronts. Celui des intérimaires handicapés et celui des salariés dits permanents qui travaillent en agence ou au siège. État des lieux des politiques mises en oeuvre par Adecco, Crit, Manpower et Randstad.

Alexandra Luthereau

Manpower : Johann Lasternas, « Pour les intérimaires… et les permanents »

L’entreprise de travail temporaire Manpower accompagne l’insertion professionnelle des personnes handicapées depuis 2005. Sa spécificité : négocier des accords d’entreprise sur l’emploi des salariés intérimaires, mais aussi permanents. Johann Lasternas, responsable de la Mission Handicap intérimaires, nous en dit plus.

Alexandra Luthereau

Projet EATT : le secteur adapté vise un nouveau public

Les entreprises adaptées de travail temporaire (EATT) sont des structures expérimentales créées par la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel. Au coeur du dispositif : la mise en emploi de personnes handicapées éloignées de l’emploi et l’accompagnement.

Alexandra Luthereau

Une reconversion accompagnée

Alexandra Luthereau

Reportage : proposer des compétences

Laetitia Delhon

Handicap psychique : l'intérim pour se réengager ?

Alexandra Luthereau

Interview : François Pinte, « Les 1001 missions de Synergie »

Synergie lance une campagne d’information auprès des entreprises, candidats et partenaires à l’occasion de la loi Avenir pro. Les explications de François Pinte, secrétaire général et responsable RSE du groupe.

Armandine Penna