Magazine Être

Emploi, handicap et prévention


Pierre CHERON d'APAS-BTP

Actualité

Une initiative du BTP pour l'emploi de ses salariés rencontrant une problématique de santé

par Deborah Pahl, Juin 2021


Le Service Orientation & Reclassement Professionnel d’APAS BTP, membre du Club Être, propose une solution innovante pour les salariés du BTP en Ile-de-France qui rencontrent une problématique de santé qui impacte leur activité professionnelle. Découvrez l’interview de Pierre CHERON, Responsable du service orientation & reclassement professionnel qui présente son action.


Être : En quelques mots pouvez-vous nous présenter l’APAS BTP ?
Pierre CHERON : L’APAS BTP est l’Association Paritaire d’Action Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics en Ile de France. Depuis 1946, l’APAS BTP gère les œuvres sociales du BTP, afin d’améliorer les conditions de vie des salariés du BTP en Ile-de-France en leur proposant :

  • une billetterie et une offre de séjours construites par notre Pôle Vacances/Loisirs ;
  • des soins diversifiés grâce aux deux Centres de Santé ;
  • un accompagnement social et professionnel réalisé par le Pôle Social composé de travailleurs sociaux, chargé de maintien en emploi, psychologues, juristes, etc.

Le Pôle Social de l’APAS BTP propose, aux entreprises et à leurs salariés, une gamme de services spécifiques adaptés à toutes les étapes de la vie professionnelle : questions relatives à l’apprentissage ou l’alternance, l’orientation professionnelle et scolaire, la santé au travail, la fin de carrière, le budget, l’accession à la propriété, etc.
Le Service Orientation & Reclassement Professionnel fait partie de ce Pôle.

Notre volonté est de nous adapter constamment aux évolutions de la société, afin de répondre aux besoins des entreprises adhérentes et de nos bénéficiaires. 

 

Pouvez-vous nous présenter votre Service Orientation & Reclassement Professionnel et nous expliquer son fonctionnement ?  
Le Service Orientation & Reclassement Professionnel intervient auprès des entreprises du BTP et de leurs salariés rencontrant une problématique de santé qui impacte leur activité professionnelle. 
Pour chaque salarié, nous procédons à une analyse approfondie de sa situation professionnelle, afin d’envisager des solutions qu’il s’agisse : 

  • d’un maintien sur le poste actuel, 
  • d’un maintien dans l’entreprise, mais à un autre poste de travail, 
  • de la recherche d’emploi à l’extérieur de l’entreprise.

Chaque année, nous accompagnons environ 1200 nouveaux bénéficiaires et les actions menées avec chacun dépendent de nombreux facteurs : retentissement du handicap sur le poste de travail, autonomie et potentiel d’évolution du salarié, taille de l’entreprise et postes disponibles, niveau de qualification.
Selon les besoins, notre intervention va porter aussi bien sur la reconnaissance en qualité de travailleur handicapé (RQTH) et l’aide à l’aménagement du poste de travail, que sur l’acquisition de compétences clés, la formation continue, l’élaboration de projet professionnel, le reclassement interne ou externe.
Parallèlement, nous réalisons des sensibilisations sur le thème du handicap en entreprise (sièges sociaux, chantiers)  et sommes conviés par certains adhérents à participer à leurs commissions de maintien en emploi.
 

«  Notre volonté est de nous adapter constamment aux évolutions de la société, afin de répondre aux besoins des entreprises adhérentes et de nos bénéficiaires. »


Comment accompagnez-vous des personnes en situation de handicap à redéfinir un nouveau projet professionnel ? Quel est le rôle de vos chargés de maintien en emploi ? 
La majorité des bénéficiaires nous sont orientés par les médecins du travail des différents services de santé au travail et par les assistants de service social de l’APAS BTP. 
Le travail étroit avec ces acteurs permet une prise en charge globale et mutualisée agissant sur les différentes répercussions du handicap sur la vie professionnelle et personnelle du salarié, tel que le budget, les compensations, les soins, le travail, etc.
Concrètement, lorsqu’un salarié est orienté vers le Service Orientation & Reclassement Professionnel, il est reçu par un chargé de maintien en emploi, qui va l’accompagner tout au long de son parcours de maintien en emploi. Celui-ci est individualisé et mobilise les différents dispositifs de nos partenaires décrits dans le guide du maintien en emploi du PRITH d'Ile-de-France (CPF, Essai encadré, Visite de Pré-reprise, etc.), mais aussi des dispositifs « APAS BTP » tel que le Bilan de Maintien en Emploi.

Spécialiste du handicap, de la formation et de l’orientation professionnelle, le Chargé de maintien en emploi assure un rôle de pivot entre le salarié, l’entreprise, les partenaires et les autres professionnels du service : médecins, psychologues du travail et psychologue clinicienne.

Nos partenariats avec la CRAMIF, les MDPH, l’AGEFIPH, CAP EMPLOI, et les Services de Santé au Travail sont une force, car ils permettent une mutualisation des ressources et des compétences concourant à la sécurisation des parcours dans l'emploi et vers l'emploi des personnes suivies.

Enfin, notre présence dans les 8 Cellules de Prévention de la Désinsertion Professionnelle de l’Assurance Maladie d’Ile-de-France favorise la mise en place d’actions de remobilisation durant l’arrêt de travail faisant de cette période de soin, un temps de réflexion et de préparation vers un retour à l’activité professionnelle, quelle qu’elle soit.

 

Pauline Bonneau et Alexis Yot d'APAS-BTP

Quelles actions menez-vous pour favoriser le retour à l’emploi de vos bénéficiaires ?
Si des solutions de maintien dans l’entreprise existent dans le BTP, il n’en demeure pas moins que des salariés de chantiers se retrouvent licenciés pour inaptitude à leur poste de travail.

Peu rompus à la recherche d’emploi, nous les outillons afin qu’ils puissent rebondir, car ils éprouvent des difficultés à retrouver un travail rapidement, malgré leurs compétences recherchées par les entreprises.

Notre volonté est donc de faciliter la rencontre entre ces demandeurs d’emploi en situation de handicap et des recruteurs en levant les barrières qui les séparent.

Si des entreprises sensibles à la question du handicap souhaitent recruter des professionnels dans les secteurs du gardiennage, de la sécurité, de la conduite, etc., qu’elles n’hésitent pas à nous contacter. Nous pourrons développer un partenariat gagnant/gagnant en les mettant en relation avec nos bénéficiaires motivés à l’idée retrouver un nouvel emploi.