Magazine Être

Emploi, handicap et prévention


Société Enquêter

Des histoires extraordinairement normales

par Cécile Fournier, Septembre 2020


L’amour est possible. Même lorsqu’on est en situation de handicap. Elles et ils en témoignent.


Le 24 juin 2017, les habitants du 16e arrondissement de Paris qui passaient non loin du parvis de l’église Sainte-Jeanne-de-Chantal ont dû être surpris. Ce samedi-là étaient célébrées les noces de Christine, 54 ans, et de Tami, 46 ans, tous les deux infirmes moteurs cérébraux, en fauteuil, et qui n’ont pas l’usage de la parole. Un instant précieux que le couple ne pensait jamais vivre un jour. Non à cause de leur handicap, parfaitement assumé grâce à leurs parents, mais plutôt de leurs décept


Vous êtes abonné(e) ?

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Rejoignez nous