Magazine Être

Emploi, handicap et prévention


© Adobe Stock/Tierney

Emploi Innover

Les tendances 2020

Décembre 2019


Les mesures de la loi Avenir pro favorisant l’apprentissage et l’intérim, le cap vers l’entreprise inclusive et le nouveau rôle de Pôle emploi dessinent les nouvelles tendances emploi et handicap pour 2020.


L’apprentissage. L’alternance est plus que jamais une voie privilégiée pour l’emploi des personnes en situation de handicap. En effet, la loi Avenir pro prévoit la mise en place d’un référent Handicap dans chaque centre de formation d’apprentis (CFA) et la majoration du financement au contrat pour les apprentis en situation de handicap. Le 18 octobre dernier, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, ont rappelé leurs objectifs et présenté de nouveaux outils.

L’intérim. La branche du travail temporaire peut désormais s’appuyer sur une innovation introduite par la loi Avenir pro : le cas de recours unique lié au handicap, indépendamment d’un accroissement d’activité ou d’un remplacement. Les principaux acteurs engagés dans l’emploi des personnes handicapées (Pôle emploi, Cheops, l’Apec, l’Agefiph, l’Unea, Prism’emploi…) et les ministres Pénicaud et Cluzel ont signé le 24 septembre dernier une convention pour favoriser la formation, l’accès à l’emploi et la sécurisation des parcours professionnels grâce à l’intérim.

Les entreprises adaptées. En juillet 2018, la convention “Cap vers l’entreprise inclusive”, signée avec le gouvernement, a porté l’objectif de 40 000 nouveaux emplois dans les entreprises adaptées (EA). Pour ce faire, de nouveaux dispositifs expérimentaux ont été introduits par la loi Avenir pro : le CDD Tremplin, l’entreprise adaptée de travail temporaire (EATT) et l’entreprise pro-inclusive. Les EA bénéficient également d’une communication sans précédent avec le lancement de l’Inclusive Tour et la participation au mouvement de l’insertion par l’activité économique.

Pôle emploi en pole position. Muriel Pénicaud et Sophie Cluzel ont confié à Pôle emploi la mission d’offrir un accueil personnalisé, un accompagnement et des services dédiés aux demandeurs d’emploi en situation de handicap, pour 75 % d’entre eux déjà reçus par l’établissement public. Depuis 2018, elle expérimente dans 13 agences régionales un accueil renforcé. Prochaine étape : l’expérimentation de l’offre de services rénovée. En attendant, la formation des équipes, le rapprochement avec Cap Emploi et la coordination avec les autres acteurs de l’emploi (Agefiph, FIPHFP...)


La plateforme emploi & handicap

Elle doit être dévoilée durant la SEEPH. Confiée à la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), elle est la première brique du portail national unique d’informations et de services sur le handicap. Cette plateforme devrait permettre aux personnes en situation de handicap, employeurs et associations d’accéder à tous les outils et solutions pour l’emploi et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées, élaborés par les acteurs du service public de l’emploi, l’Agefiph, le FIPHFP…


Les objectifs chiffrés

40 000 embauches en entreprise adaptée d’ici à 2022

20 000 intérimaires en situation de handicap (17 000 actuellement)

8 000 apprentis en situation de handicap (soit le double de l’effectif actuel)

Sources : ministère du Travail, Unea, Prism’emploi.