Magazine Être

Emploi, handicap et prévention


© Adobe Stock/Auremar

Emploi Réussir

Emploi accompagné : Une solution, une ambition ?

Décembre 2019


L’emploi accompagné a été mis en place à partir de 2017 en France. Après des débuts timides, ce dispositif, qui a fait ses preuves à l’étranger, se déploie dans une ambition réaffirmée.


Né en Amérique du Nord dans les années 1970 et considéré comme le dispositif le plus efficace pour faciliter l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées en milieu ordinaire, en particulier celles avec un handicap psychique, mental ou atteintes d’un trouble autistique, l’emploi accompagné est introduit en France par la loi Travail de 2016. Cette méthode repose sur l’inclusion et le principe du “place and train” (“placer puis former”), tandis que, traditionnellement, la progressivité et l’entraînement préalables à l’insertion en milieu ordinaire de travail sont de mise. Elle accompagne employés et entreprises.

Un budget en hausse

Ses premiers pas ont été hésitants, en particulier par la faute d’un budget très réduit, mais le gouvernement affiche sa volonté de le développer. Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, a annoncé une montée en puissance avec notamment un budget doublé – passant de 7,5 millions d’euros en 2018 à 12 millions en 2019 pour atteindre 17 millions en 2020 – et l’accompagnement de 50 000 personnes en situation de handicap en 2020. Elle considère que les personnes sans emploi et éloignées de l’emploi depuis longtemps sont le public cible. Les études montrent que cet accompagnement illimité, par un job coach ou conseiller Emploi accompagné, des personnes et des entreprises qui les recrutent, fonctionne. Selon le rapport publié en 2017 par Nexem (organisation professionnelle des employeurs du secteur social, médico-social et sanitaire privé), le taux d’insertion des personnes ayant bénéficié de ce dispositif sur mesure, continu, et ce à toutes les étapes de l’insertion, s’élève à environ 60 %. À titre de comparaison, ce taux atteint 24 % avec les autres méthodes d’accompagnement vers l’emploi.

TPE et PME premières engagées

Aujourd’hui, l’immense majorité des employeurs suivis dans le cadre de l’emploi accompagné sont des TPE et des PME. Toutefois, le Collectif France pour la recherche et la promotion de l’Emploi accompagné commence à être sollicité par les grands groupes. De son côté, l’association Alpha a obtenu le financement de la Fondation Falret pour mener une recherche-action sur le positionnement des entreprises face à l’emploi accompagné : qu’est-ce qui fait qu’une entreprise va faire appel à l’emploi accompagné ? Quel regard portent les entreprises sur cet accompagnement ? À suivre, donc.


Être : accompagner autrement vers l'emploi

Depuis 2016, Être propose une autre façon d’accompagner vers l’emploi, notamment pour Audiens, le groupe de protection sociale des métiers de la culture et des médias. Il s’agit de séminaires d’aide au retour à l’emploi qui accueillent un public composé notamment d’intermittents du spectacle, de journalistes…, riches de nombreuses compétences et d’une ancienneté professionnelle, mais en ralentissement d’activité à la suite d’une problématique de santé ou de la mutation du secteur. La force de ce dispositif tient à la participation d’intervenants issus des Ressources humaines et en lien avec des recruteurs. Cette spécificité permet à chacun des participants d’être accompagné et de bâtir un projet professionnel connecté aux réalités de l’emploi. Fort de cette expertise, Être ouvre son dispositif à de nouveaux publics (demandeurs d’emploi TH) et partenaires institutionnels (Pôle emploi).

Plus d’infos sur : https://clubetre.com/prestations