Magazine Être

Emploi, handicap et prévention


© DR

Société Prévenir

BNP Paribas : un accompagnement pluridisciplinaire

Décembre 2019


Chez BNP Paribas, une équipe pluridisciplinaire, en partenariat avec les RH et les managers, accompagne les collaborateurs en situation de handicap. Cette coordination est essentielle pour permettre aux collaborateurs d’exercer leur métier dans de bonnes conditions. Parmi les handicaps invisibles, les troubles psychiques suscitent des interrogations et nécessitent un suivi spécifique. Les actions se mettront en place après l’approbation du salarié concerné.


« Nous sommes particulièrement à l’écoute des managers et des Ressources humaines qui nous font part de situations complexes pouvant être liées à un handicap psychique, mais aussi des salariés pour qui il faut appréhender la reprise après de longs arrêts maladie », explique Bérengère Petit-Le Toumelin, médecin coordonnateur des services de santé pour les régions Paris–Île-de-France, Lyon et Nantes. Ces événements, s’ils ne sont pas pris en compte rapidement, peuvent compliquer la poursuite du parcours professionnel, mais aussi l’équilibre de vie. Afin d’éviter la désinsertion professionnelle, l’ensemble des acteurs de l’équipe pluridisciplinaire (Mission Handicap, médecin du travail, assistante sociale) se concertent pour faciliter l’intégration des salariés concernés. « Nous constatons que le dialogue et la mise en place d’une approche pluridisciplinaire sont les bases d’un accompagnement de qualité », estime Danielle Legros, responsable de l’action sociale France du groupe BNP Paribas.

La médecine du travail, l’action sociale et la Mission Handicap de BNP Paribas s’associent pour mener des actions concrètes et permettre une meilleure connaissance des troubles psychiques, contribuant ainsi à changer le regard sur le handicap. « Dans certaines situations et avec l’accord du salarié, une sensibilisation du collectif de travail peut aussi être organisée afin d’ouvrir le dialogue et faciliter les relations au sein de l’équipe. Par ailleurs, les managers peuvent suivre une formation leur permettant d’avoir des conseils sur la posture à adopter vis-à-vis du collaborateur concerné », expliquent le médecin et la responsable de l’action sociale.

Anticiper le retour

Le retour d’un salarié après une longue absence nécessite une attention particulière. « Pour une reprise du travail pérenne et dans de bonnes conditions, le retour du collaborateur doit être préparé », recommande le médecin. Une concertation pluridisciplinaire avec le médecin du travail, l’assistante sociale, le manager, les RH et la Mission Handicap est menée. Plusieurs aspects sont abordés : l’impact de la maladie sur les capacités de travail, l’accompagnement social dans le respect des besoins du collaborateur et les conditions de la reprise. « À partir de là, des aménagements sont envisageables. Ils peuvent concerner la nature du poste, le contenu du travail, et/ou son environnement », explique Bérengère Petit-Le Toumelin. « Notre rôle est d’apporter de l’aide sans être intrusifs », complète Danielle Legros. « Bienveillance et non-stigmatisation sont des gages de réussite pour le retour d’un salarié », concluent les deux collègues.


Un mois pour BNP Paribas

Novembre est, pour BNP Paribas, le Mois pour l’emploi des personnes handicapées. Plus de 50 événements sont proposés aux salariés dans toute la France : conférences, expositions, ateliers ludiques… Objectif : faire évoluer les perceptions du handicap au sein de l’entreprise.